dimanche 29 septembre 2013

le Café des Chats

Avez-vous entendu parler du Café des Chats, installé à Paris, dont la fondatrice Margaux Gandelon a eu l'idée?
C'est un café banal, où l'on adooooore les chats.

Point de vue détente, c'est génial,hop, tu chopes un chat, tu le plaques sur tes genoux, et tu manges tout en le caressant. Faites juste attention aux poils dans votre nourriture ! 
Vous inquiétez pas, apparemment, ils sont très propres, et disposent plus loin d'un coin litière. 
Le café mesure 100m° et peut accueillir 30 clients, sans compter ses 9 pensionnaires. C'est donc un espace assez confiné, pour des animaux assez indépendants, qui n'apprécient généralement pas d'être trimbalés de bras en bras. Sans compter qu'on ne leur a pas demandé s'ils s'entendaient bien entre eux: Et oui le chat est un animal assez égocentrique, qui peut avoir tendance à ne pas aimer les autres chats. Normal, personne n'est obligé de s'apprécier. 

Heureusement, en cas de problème survenu, la directrice du Bar/Café n'hésitera pas à s'en débarrasser.

En effet, celle qui hurle sur tous les toits son amour pour les chats, sa bonne action quand elle les a récupéré au refuge (on ne sait pas vraiment d'où ils viennent en réalité), indique d'autre part que si ces chats deviennent un calvaire, ils repartiront comme ils sont arrivés. De plus, celle qui affirme de tout son être effectuer cette activité pour le plaisir, a décidé d'agrandir (non pas son café) mais la capacité d'accueil à 50 personnes. +9 avec les chats. Évidemment, c'est juste pour accueillir plus de monde dans ce petit coin de paradis, satisfaire le plus de monde, rien à voir avec la rentabilité et le fait que tout le monde puisse être serré.

Les clients du bar sont des hommes/femmes/personnes qui aiment les animaux. Et on leur rend bien, puisqu'on leur servira une bonne tranche de cadavre de cochon et du saumon. Mais est ce vraiment grave après tout, puisqu'on est là pour se détendre?

Je suis outrée de voir que si peu de personnes ne s'occupe du sort des chats en SPA, en refuge, préfèrent payer un "vrai" chat en animalerie (chat qui sera probablement malade, vu comme les maladies se transmettent vite là bas), qui ont tant de mal à adhérer aux vraies causes, aux causes des animaux des refuges, qui ont tant de mal à donner 10€ pour sauver, parrainer un chat, mais qui s'extasient et paient pour voir des chats sortis de refuges, revivant un nouveau calvaire, non pas celui de la solitude et de l'abandon, mais celui de l'exploitation. Outrée de voir que ces personnes pensent faire bien, alors qu'il est plus simple et efficace de faire un don aux Associations, de soutenir un animal, d'en adopter un, plutôt que de cautionner ce Bar à Chats qui se sert des chats à des fins pécuniaires.

Une dernière remarque ...

La tenancière évitera tout "conflit" et a décidé de supprimer tous les commentaires ou questionnements sur sa page Facebook qui entreraient en désaccords avec son principe. 

Very Professional !



Je vous en supplie, partagez, signez. Beaucoup ne voient pas le mal dans cette organisation, mais ce n'est rien que spécisme et exploitation. On se sert clairement d'animaux sans se foutre de leur bien-être, on se sert d'eux pour "innover" avec un concept à dormir debout (la ronronthérapie). 

Il ne s'agit pas de vieilles vaches, de vieilles chèvres ou de pauvres poules, il s'agit de chats, que vous affectionnez tous sans voir le mal de ce café. Si vous aimez vraiment les chats, posez vous deux minutes les bonnes questions, et vous ferez le bon choix.

Merci


lundi 9 septembre 2013

Arcachon, Dune du Pyla

Une petite dose d'optimisme dans ce monde d'aigrie ! 






















La «Socialisation»

Ensemble des processus qui participent à construire l'individu, à le former, le modeler, le façonner, le fabriquer, voire le conditionner. Ces processus sont exercés par la société dans laquelle il vit.
Par ces processus, l'individu intègre, acquiert des façons de faire, d'être et de penser qui sont socialement et culturellement situées. 

- Depuis: mon cours de Socialisation.

J'ai testé pour vous... être victime de végéphobie

Vous connaissez le site Vinted? J'ai déjà du en parler. Vinted, c'est un site entier consacré aux filles, à la vente de vêtements d'occasion, aux échanges, aux discussions. 
Ma participation au site était essentiellement consacrée aux forums, parce que la vente... 

Récemment, une fille poste un sujet sur sa veste en fourrure. Elle en a "marre" de recevoir les critiques des autres filles. Au début, elle est soutenue: "Tu vends bien ce que tu veux ><" 

Oui mais voilà, non, on ne vends pas ce que l'on veut. Parce que sur Vinted, si l'on n'a pas le droit de vendre de l'high tech ou des sous-vêtements, il est également formellement interdit de vendre de la fourrure. 

De fil en aiguille, la conversation est devenu un débat. Les filles justifiaient leurs différents points de vue, leurs différents avis, mais au final, que Diable puisque de toute façon, le sujet est interdit. Le sujet s'arrête ici? Eh bien non.

Quand j'arrive sur le sujet, il est déjà assez "entamé" par des végétaliennes qui considèrent que la fourrure, c'est vintage et classe, une autre végétarienne considère que de toute façon, vaut mieux ça que d'acheter des vêtements importés d'Asie par des enfants, et d'autres encore qui expliquent qu'il vaut mieux tuer une vache, un mouton plutôt qu'un phoque. 

La partie protection animale se rebiffe, moi y compris, et le sujet dérive sur l'alimentation de produits animaux. Moi et quelques autres extrémistes expliquons calmement notre but, notre message, argumentons avec précisions et logistique. Rien n'y fait, les pro-fourrure peuvent lire mais ne veulent pas entendre. On leur explique encore une fois que la discussion n'a pas lieu d'être sur un sujet interdit. 

Mais là, à notre grande surprise, les modératrices prennent parti, s'y mettent ! Elles, envers qui nous nous attendions à un peu d'objectivité, elles sur qui nous comptions pour supprimer le topic se contentent de donner un avis tranché, et se rangent dans le coté du tord, de la cruauté et des hors-la-loi  (j'aime bien employer de forts termes). Pire que ça, alors que nous nous étions contentés de taper gentiment là où ça fait mal, en expliquant les enjeux de la fourrure, ou de la consommation de viande, sans pour autant catégoriser ces consommatrices, mais juste en expliquant, informant, en appuyant sur des points précis et justes, nous nous sommes fait moquées, trollées et j'en passe, par les modératrices y compris. 

J'ai donc décidé de ne pas répondre aux provocations, et de sortir du topic. Pourtant, quelques heures plus tard, mes commentaires sont signalés, et mon compte, demandé à être bannit. Je demande alors explication. La modératrice me fait un petit speech moralisateur, comme si j'avais soudainement 12 ans (ou plutôt 8, parce qu'à 12 ans, je savais déjà réfléchir).  Elle m'explique que chacun a ses convictions, que je ne peux rien imposer. 
La modératrice, premièrement, n'a pas du tout lire. Ou alors elle n'a rien compris. Nul part j'ai essayé de convertir qui que ce soit, j'ai toujours précisé dans mes commentaires que cela n'était pas mon avis mais des faits, mais qu'ensuite, chacun était libre de choisir sa voie. Je n'ai pas parlé de mes convictions, mais de vérités prouvées sur l'industrie animale et sur ses conséquences. 

Pourquoi est ce moi qui prends? Peut être parce que certaines personnes n'arrivent pas à lire un sujet qui les concerne sans se sentir coupable. Qui dit culpabilité, dit besoin de se justifier. Qui dit justification, dit argumentation. Et quand cette argumentation est instable, il ne reste plus que l'agression, ou le troll. Probablement que cette modératrice se trouve dans cette catégorie. Il m'arrive énormément ce genre de situation. 

Pourtant, il y a toujours des personnes posées, qui vont me dire "En effet, ce sont des faits, ils existent, sont présents dans notre société. En effet, ils sont injustes. Néanmoins, je ne souhaite pas arrêter de la viande, je ne suis pas prête à franchir ce cap, et d'un point de vue traditionnel, je ne me vois pas arrêter". Beaucoup de personnes me répondent ainsi, et à ce moment-là, je vois qu'ils y ont réfléchi, qu'ils y ont pensé, qu'ils savent ... Maintenant, que puis-je répondre à ça? 

Certaines me répondront qu'elles ne culpabilisent pas, et qu'elles en ont juste ràf de ce que je peux dire. C'est faux. Si elles en avaient ràf, elles ne viendraient pas déblatérer voire troller. Enfin personnellement, quand je n'ai pas d'avis tranché, ou ne me sens pas visé par une situation particulière, je ne prends pas part. 

Dans un débat végétarien, quand le carniste n'a plus rien à ajouter, il exécutera automatiquement des provocations, qui pour nous, végés, ne font plus office de provocations tant elles sont monotones et répétées dans toutes les situations. On les rencontre à chaque débat, ce n'est plus nouveau et cela prouve avec force que vous êtes bien tous pareil et bien dépourvus d'argumentation. (Si vous pensez que ça nous touche, c'est faux, on pense juste que vous êtes bê-bête...) Quand on vous dit que vous êtes des moutons... on ne ment pas. Les carnistes vont donc tous avoir cette même réaction complètement immatures et très drôle: "Miam, je vais manger un steak."
Merci de m'apprendre que tu manges de la viande comme une majorité de personnes. Ah non, en fait tu ne me l'apprends pas, je le sais puisque je vis dans la même société que toi, et ce depuis toute petite ! Me dire que le steak est bon ne changera rien à mon énoncé et à mon argumentation, parce que mes arguments sont des faits, le tien n'est qu'un opinion gustatif.

Si vous pensez qu'aimer le steak nous rongera la vie, vous vous trompez. On vous trouve juste monstrueusement immatures et drôles. Réfléchissez avant de l'écrire, demandez vous quel impact votre phrase aura sur nous? Un sentiment de tristesse? D'énervement? Ou juste de la pitié envers vous? 

vendredi 6 septembre 2013

J'ai testé pour vous... s'inscrire à l'Université

Toute neuve à Bordeaux, je m'inscris aujourd'hui à l'Université. Enregistrée et pré-inscrite depuis cet été, c'est aujourd'hui à 10h00 qu'avait lieu mon entretien pour le dépôt des papiers. 
A 10h00, sans trop chercher, j'arrive devant la chaîne d'inscription. Les minutes passent, quand je pense être mon tour, une fille apparaît et me dit qu'en fait, elle était avant moi, mais qu'elle était sous le porche pour éviter la pluie. Non non, j'ai pas du tout l'impression de t'avoir chauffé la place et d'avoir pris la pluie pour toi...

Vers 11h00, après avoir patienté gentiment sous la pluie, enfin je passe. Je m'assoie devant une dame-pas-commode-du-tout. Je dois remplir un papier, j'ai pas de crayon. Elle refuse de me prêter le sien, et me reprends le papier des mains. Tant pis pour moi.

Elle regarde mes papiers. Visiblement, il m'en manque. Elle veut que je paye l'inscription, je refuse. On tourne en rond. Elle me demande de quitter la pièce et revenir avec un dossier complet.

Je sors, à la recherche du CROUS dans une ville que je connais pas. Heureusement, gros coup de bol, au bout de 10 min de marche et sans même m'être perdue, je tombe dessus. La femme du CROUS, très aimable, m'imprime mon attribution et me la donne. 

Retour à la fac. Une queue de monstre. J'attends 20 min. Une petite dame apparaît, et devant le chaos, nous départage par ordre. Au final, je rentre enfin. On me place dans telle file. 15 minutes. Mon tour arrive, et le mec regarde mon dossier avant de me dire que j'ai fait la mauvaise queue. Retour dans une autre file. Nouvelle attente, et là, quand c'est bientôt mon tour, le mec annonce qu'ils partent tous en pause déj' et reviennent dans 1h30. Brouhaha intensif, tout le monde gueule.

 (... Attente)

Finalement, on fait connaissance avec les filles de ma promo. Je me prends la tête avec une fille sur qui était là avant l'autre. Grrr... Toi et moi on va pas être copines...

Quand j'arrive enfin à l'inscription, le mec me dit que sans dossier complet, pas de certificats. A la fin de l'entretien, il me tend... mes certificats. Avec un air dubitatif, je lui demande comment c'est passé. Il me les reprends comme un voleur et me dit qu'il faut que je revienne les chercher lundi, avec mon papier.

Ok, donc en fait je pouvais très bien tout avoir aujourd'hui, mais non, lundi c'est mieux? 

Je comprendrais jamais comment se démerdent les administrations de fac. 
C'est au bout de 3h30 que j'ai enfin regagné mon domicile, sans aucune satisfaction d'avoir levé mon cul pour quelque chose. 

Bref, j'ai testé pour vous s’inscrire à l'Université. 

mercredi 4 septembre 2013

J'ai testé pour vous, le Pruneau Show

Week end à Agen. Festival sur trois jours, le Pruneau Show ! Déferlement de beaufs, et concerts gratuits avec pour artistes invités: Olivia Ruiz, BB Brunes, Michel Fugain. C'est cool Agen, j'ai toujours cru que c'était une grande ville, et en fait c'est un petite patelin. 

L'accent du Sud, les Agenais très fier de leur région. 



Bref, quand on est arrivés dans le Centre, quelques personnes buvaient dans les petits bars. Mais en arrivant sur la place de la Mairie, une foule pas possible qui regardaient Olivia Ruiz chanter. Un écran géant reprojettait le concert pour les plus petits (comme moi) qui ne voyaient pas la scène, ou pour les gens un peu loin. 

Olivia Ruiz, c'est pour tout vous dire pas mon genre de musique. J'ai écouté longuement son premier album au collège, j'ai eu 20/20 en 4ème pour avoir chanter "Je traîne des pieds", et j'avais pu rechanter la même année à la chorale la Femme Chocolat. Du coup, j'avais acheté (ou téléchargé) l'album entier. 
J'étais donc pas trop à la ramasse, car elle a pu rechanté certaines chansons du premier album. 

video


Elle est vraiment mignonne, elle a l'air adorable et gentille. Et puis un peu rigolote. Elle faisait des petites blagues, essayait de mettre de l'ambiance. Pourtant, les Agenais n'étaient pas très réceptifs. Seule une petite partie de la foule frappait des mains, ou chantait. 

En revanche, niveau population, les Agenais font peur. J'ai eu droit au papy de 1m75 qui me double et se place... juste devant moi. Euh, monsieur? Je fais 10cm de moi que vous... 
Sur le coté, deux personnes tentaient un mini pogo, très bizarre. De l'autre coté, un homme dansait comme un fou, secouait la tête, les bras, il était vraiment en trans. 
Ailleurs, pas loin, une jeune fille galérait à prendre tout le concert en vidéo sur son petit téléphone de basse qualité. Son flash permanent gênait juste tout le monde, mais bon. Quand le papy fut parti, le papa qui était devant lui, se retrouvant donc devant moi a eu la magnifique idée de porter sa fille sur ses épaules. Soit dit en passant, sa fille avait l'air de rien avoir à foutre du spectacle :O 
Vers la moitié du concert, sont arrivées en furie cinq ou six femmes, qui hurlaient et chantait fort et faux. Elles ont déboulées comme des vaches dans la foule, poussaient sans habileté pour passer devant. Et le pardon... c'est en option?





Outre tout ça, le concert s'est bien passé. Dès qu'il fut fini, toute la foule en même temps s'est dirigé vers la même direction, on aurait dit une marche pas-silencieuse, ou une manifestation. Un bar passait "Partenaire Particulier" et tout le monde chantait. Je baissais les yeux. 

lundi 2 septembre 2013

Mes Récentes Acquisitions :)



Niveau Shampoing et gel Douche, je prenais la marque SoBio, ou L'Arbre Vert avant, trouvable dans n'importe quel grande surface. Mais j'ai eu envie de changer, surtout que OneVoice est un peu hésitant quant à ces produits, à savoir s'ils sont entièrement vegan, c'est à dire que tout le produit est non-testé, de la matière première au produit fini, ou si seul le produit fini n'est pas testé. 

Donc j'ai eu envie de changer ♥
Je suis allée dans une de mes boutiques préférées, qui m'accueille avec une odeur magique, j'ai nommé Lush. 
Dans tous les Lush que je connais, les vendeuses sont sympa, j'ai jamais eu de problème. 

J'ai donc acheté un nouveau FUN, rouge
Un savon Shampoing Océanique, qui sens super bon, et est cool. Il dure longtemps. 
J'ai testé pour vous les Pastilles de Dentifrice, que tu croques et qui moussent. Le goût est spécial, faut s'habituer à ne pas sentir le mentholé. Mais il semble efficace et le principe est assez drôle. 
En petit plus, pour le geste, j'ai pris l'exfoliant, dont je ne me souviens plus du nom, mais qui reversait la totalité du prix à une association en lutte contre la Corrida ♥

En petit cadeau, j'ai eu un petit baume BoGoss pour mon chéri, et pour moi une espèce de sucre, que je n'ai pas testé car j'appréhende. Je vous redis dès que j'essaie ça. 

Je sens bon, je suis douce & je protège la Nature en faisant travailler des petits artisans. 
Bonne conscience check ! 


Alimentation blablabla

Certains se demandent encore la différence entre végétariens, végétaliens, vegan, et toutes ces conneries de bobos. 

- Le végétarien au minimum ne mange ni viande, ni poisson. Certains se considèrent végétarien et mangent du poisson, attention à eux, vilaines choses. En revanche, il tolérera peut être consommer des produits issus de l'exploitation animale, tel que miel, lait, œufs et dérivés (fromages). De plus, il utilisera peut être des produits testés sur animaux, et portera éventuellement des habits faits de cuir, de fourrure, ou encore de soie. 

- Le végétalien lambda, en plus de ne consommer ni viande, ni poisson, exclu tout produit alimentaire issu d'un autre animal. 

- Le vegan, l'Être Suprême, supprime la viande, le poisson, les aliments issu de l'exploitation animale, mais également les cosmétiques testés sur animaux (du mascara au produit vaisselle en passant par la lessive), il évitera également les vêtements fait de peaux de bêtes, et consommera généralement bio (je connais des vegan qui consomment pas forcément bio).