vendredi 5 juin 2015



J'ai retrouvé un texte écrit en 2013. C'est marrant. 

« J'ai un putain d'égo et ça me porte souvent préjudice, mais franchement, je suis v'la contente d'être ce que je suis. Je suis pas parfaite, je fume, je suis trop dépensière, un peu flemmarde, je m'intéresse pas aux gens quand il le faut… Je m'attache pas,car j'ai peur de m'attacher et de tomber. Je suis méchante, j'ai un caractère affreusement horrible parce que j'ai toujours raison. Je suis trop dans les nuages, tout en ayant trop les pieds sur terre. Je suis trop pessimiste, et trop optimiste. 

Mais à coté de ça, j'essaie. J'ESSAIE de réfléchir, de faire quelque chose de ma vie. De pas dépendre de l'Etat, ou des autres. J'essaie de faire bouger des choses, de m'intéresser à des causes, de faire porter ma voix quelque part. 

J'ai pas vécu dans la richesse. C'était même plutôt le contraire... J'ai eu une adolescence chaotique entre cours séchés, clopes, drogues, picoles et soirées. Je dis chaotique, même si pour moi, mon adolescence n'était pas si catastrophique. J'ai inquiété mes proches. J'ai eu ma famille à dos, à un moment donné, mais je me suis reprise ! Je me suis dit que je voulais devenir quelque chose. Qu'à un moment, il faut arrêter les conneries. On peut toujours trouver moyen de faire quelque chose de sa vie. Suffit de s'en donner la peine. 

Je veux montrer aux enfants que même s'ils conçoivent la vie comme de la merde (ça commence tôt!), la vie, c'est autre chose. Autre chose qui est à leur portée. 

Il m'arrive souvent de penser "pourquoi moi, avec ma vie qui partait pas d'un bon pied, père alcoolique, absent, adultère, abandonnant 7 enfants, une mère dépressive, absente, démissionnaire de son rôle de parent, au chômage, comment j'ai fait pour pas devenir un cas social?" 

Je pense que tout est grâce à mes frère et sœurs. On n'avait pas le choix que de se débrouiller, et on s'est toujours entraidés. Si on avait été moins nombreux, on aurait peut être été moins proches, on se serait peut-être moins épaulés. On se serait pas poussés au cul les uns des autres. Et pour ça, je les remercie. ♥ »

Ca date, mais c'est toujours un peu d'actualité. Je tenais à le publier. Je suis chou.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire